On ne peut pas dire que le sanglier soit en voie de disparition. En tous cas, ce n’est pas l’avis des jardiniers du village de Lagrasse. En revanche, leur production, elle, chaque jour, s’amenuise, après le passage des spécimens que l’on croise abondamment dans nos jardins, et qui font parler d’eux…

Des sangliers dans les jardins de Lagrasse

Depuis plusieurs semaines, avec la sécheresse, les sangliers préfèrent roder la nuit dans les jardins du village, au bord de l’Orbieu, juste sous l’Abbaye. Terres arrosées et cultivées valent mieux que la garrigue. A la tombée de la nuit jusqu’au petit matin, profitant des berges, ils circulent dans les roseaux et les bambous. Ils forcent toutes les clôtures pour chercher ci et là de quoi se nourrir : vers, salades, pommes de terre, fruits sur les arbres… tout est bon pour se régaler !

Il s’agit d’un sanglier de 80kg environ accompagné de deux sangliers de 40kg environ. En veillant nous les avons surpris dans leur tournée nocturne.

Sangliers au petit matin dans les jardins de Lagrasse

Les jardiniers constatent chaque matin les traces et les parcours incertains avec les conséquences : semis labourés, salades broutées, clôtures forcées, tuyaux irrigations bousculés, arbres abimés.

C’est pourquoi, les jardiniers ont écrit ensemble à la fédération de Chasse de l’Aude et au Préfet pour demander qu’une solution soit trouvée pour déloger ou éloigner ces sangliers du village. Le maire, Monsieur Ortega a signé le document. Il semble compliqué sinon impossible de procéder à une battue dans le village. En attendant, la fédération de chasse a prêté un électrificateur de clôture qui semble dissuader les sangliers de reprendre d’autres chemins et les jardiniers un peu de sérénité !

Et les sangliers dans l’Aude ?

Environ 20.000 ongulés ont été tués la saison dernière dans l’Aude. Record battu ! «Il y a 30 ans, on en tuait 300», rappelle Yves Bastié, le président de la Fédération départementale des chasseurs de l’Aude. La prolifération est telle au niveau national qu’en 2009, le ministre de l’écologie de l’époque Jean-Louis Borloo avait lancé un Plan national de maîtrise du sanglier…