L’histoire des Plus Beaux Villages de France, c’est celle de la rencontre entre un homme et un livre, au début des années 1980. Il en naîtra un projet pour sauver les villages de France de la désertification rurale. Il en résultera une association, qui compte plus de 150 villages français.

L’histoire des Plus Beaux Villages de France, c’est celle de la rencontre, en 1981, entre un homme et un livre. Le livre était l’album éponyme édité par Sélection du Reader’s Digest, l’homme était Charles Ceyrac, Maire de Collonges-la-Rouge.

L’élu de Corrèze trouve dans cet ouvrage le moyen de servir une cause qui lui tient à cœur : unir forces et passions pour protéger et promouvoir le patrimoine remarquable de ces villages français d’exception et leur offrir ainsi une alternative à la désertification rurale. 66 maires suivront Charles Ceyrac dans cette aventure officialisée le 6 mars 1982.

Aujourd’hui, l’association compte 157 villages répartis dans 14 régions et 70 départements. Éviter les écueils du village-musée sans âme ou, à l’inverse, ceux du « parc d’attraction », réconcilier les villages avec l’avenir, redonner la vie autour de la fontaine ou sur la place ombragée de tilleuls et platanes centenaires : telle est l’ambition raisonnée et passionnée de l’Association Plus Beaux Villages de France.

Les plus beaux Villages de France, une promesse de qualité, notoriété, développement

Depuis sa création, l’association Les Plus Beaux Villages de France a ancré sa stratégie autour de ce triptyque : qualité, notoriété, développement des villages.

La mission respecte la cause à l’origine même de la création de l’association : préserver et valoriser la qualité du patrimoine des villages pour accroître leur notoriété tout en maîtrisant leur fréquentation et favoriser ainsi leur développement économique.

Qualité du patrimoine des villages

Au cœur du concept développé par l’association, on la retrouve aussi bien dans la grille de 30 critères servant de base à l’expertise sur site des villages candidats, que dans la Charte de Qualité, dont la signature officialise la classement de la commune tout autant qu’elle l’engage à poursuivre ses efforts de protection et valorisation du patrimoine, ou encore à travers la multitude d’expériences exemplaires générées puis partagées par les villages au sein d’une « banque de données qualité ».

Notoriété des communes

Portée par l’image de haute qualité de son réseau, identifiée et garantie par une marque déposée, la notoriété des villages passe par une stratégie de promotion diversifiée :

  • vente de produits découverte
  • carte routière Michelin,
  • guide touristique
  • album par Sélection du Reader’s Digest

Outre cette promotion commerciale, l’association assure les relations media, développées à l’occasion des réunions tournantes de l’association, du classement d’un nouveau village ou de sujets thématiques en liaison avec la presse nationale et internationale.

Développement économique

Ultime étape de la démarche, le développement des villages se fonde sur l’animation de ses acteurs économiques et l’implantation de nouveaux prestataires.

Un travail de mobilisation de l’offre touristique vise à proposer à la clientèle étrangère et française des séjours sur mesure, favorisant par ailleurs un tourisme “durable” plus respectueux que le tourisme de passage et incitant les socioprofessionnels à élever leur qualité de prestation. Découvrez Lagrasse sur le site des Plus Beaux Villages de France. Pour toute question sur une activité touristique ou un hébergement, prenez contact avec notre point Info Tourisme.