Les inscriptions dans les romans arthuriens : un arrière-pays des lettres.

Les romans arthuriens regorgent d’inscriptions qui créent un réseau de sens – sacré, littéraire, mémoriel – pour les personnages et les lecteurs. Inscrites sur les supports les plus divers, anonymes ou signées, brèves ou prolixes, ces inscriptions sont les guides d’une quête chevaleresque ou spirituelle. Le séminaire propose d’explorer ces traces, autant écritures qu’images, et d’interroger le rôle et le pouvoir de l’écrit au Moyen-Âge. 

La littérature romanesque arthurienne (XIIe-XVsiècle) fait volontiers référence, au détour d’un récit, à des inscriptions qu’il est donné à un lecteur fictif de déchiffrer, le plus souvent un chevalier errant en quête de sens, mais pas uniquement.

Ce sont ces inscriptions que l’on envisagera selon des perspectives littéraires, poétiques et historiques.

Sandrine Hériché Pradeau est agrégée de Lettres classiques et diplômée de l’Ecole nationale des chartes. Elle enseigne la langue et la littérature médiévale à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. Elle travaille sur la matière romanesque écrite en langue d’oïl du XIIeau XVesiècle.

Comment l’inscription romanesque questionne-t-elle les notions d’autorité, d’espace, d’oralité, de lecture et de mémoire à la période médiévale ? 

INFORMATIONS PRATIQUES

Horaires

samedi 24 octobre 2020
10h30 / 12h30 – 14h30 / 17h

dimanche 25 octobre 2020
10h00 / 12h30 – 14h30 / 17h

Conditions de participation

Inscription préalable obligatoire.

40 € / 10 € : tarif réduit pour les personnes percevant les minima sociaux et les étudiants.
Le séminaire est également offert à deux personnes de moins de 25 ans.

Les conditions d’accueil seront conformes aux préconisations sanitaires.  Le nombre de places est donc limité.

Renseignements
La Maison du Banquet & des générations :
04 68 91 46 65