Rencontre-lecture, exposition de livres d’artiste.

Avec le poète audois, JEAN-GABRIEL COSCULLUELA ET ANNE SLACIK, artiste-peintre, originaire de Narbonne.

Lecture par l’auteur, suivie d’une conversation-débat et de chansons par Jean-Gabriel Cosculluela, accompagné de sa guitare.

A 18 h : Entrée libre et gratuite.  Apéritif offert.

Serge Bonnery, initialement prévu, doit malheureusement renoncer à sa participation, suite à un déplacement professionnel obligé à Paris.

 Jean Gabriel Cosculluelané en 1951 à Rieux- Minervois (Aude), vit en Haute-Ardèche, après avoir vécu plus de quinze ans à Montpellier et dans les Cévennes. Conservateur en chef des bibliothèques, écrivain, traducteur de l’espagnol.
Éditeur, il co-dirige la collection « Espaces de peu » aux éditions Atelier des Grames. Il prépare l’édition d’inédits de Joë Bousquet aux éditions Hippocampe.
Également commissaire d’expositions.
Depuis 1995, il travaille avec des artistes pour des livres singuliers. Livres aux éditions A Demeure, L’Amourier, A Passage, Atelier des Grames, Le Bourdaric, Brémond, Le Cadratin, Centrifuges, Collodion, Color Gang, Comp’act, Créaphis, Fata Morgana, La Féline, Frau, Hanneton, Huguet, Le Livre pauvre, Mains-Soleil, La Margeride, Méridianes, La Passe du vent, La Petite Fabrique, La Porte, Propos2, Rencontres, Rivières, La Sétérée, Tarabuste, Trames, Voix-Richard Meier, Voix d’Encre, Les Yeux les mains, Zéro l’infini…
Publications sur Internet.

Anne Slacik est née à Narbonne en 1969. Après des études en arts plastiques à l’université de Provence, puis à l’université de Paris I, Anne Slacik obtient un diplôme de troisième cycle et une agrégation d’arts plastiques en 1984.
La couleur est au cœur de son cheminement, utilisée dans sa fluidité sur de grands formats, peinte sur les livres et les manuscrits, comme un va-et-vient possible entre la peinture et le livre, entre la peinture et la poésie.

Son œuvre se présente souvent à travers des séries de toiles dont les titres font référence à des lieux (L’Agdal, Assise, À Saint-Denis), à des poètes (À Paul Celan, L’Avril – référence à André du Bouchet…) ou à des peintres (série « Piero »).
Son travail trouve des racines dans la peinture contemporaine (Rothko) mais aussi de la Renaissance (Piero della Francesca)

En plus de son œuvre de peintre, elle réalise de nombreux livres d’artistes, livres illustrés et livres peints. Elle travaille avec des auteurs comme Michel Butor, Jean-Gabriel Cosculluela, Kenneth White, Bernard Noël, Alain Freixe, Joseph Guglielmi, Jean-Pierre Faye, Tita Reut, Pierre Sansot, Bernard Chambaz, etc.
Elle obtient en 1991 le prix de Peinture de la Fondation Fénéon.
Anne Slacik expose dans plusieurs galeries en France (galerie Samira Cambie à Montpellier, galerie Hervé Courtaigne à Paris, galerie Adoue de Nabias à Nîmes, galerie Artenostrum à Dieulefit), à l’étranger (galerie L. Schweitzer à Luxembourg, Monos Art Gallery à Liège…).
Ses livres peints sont présentés à la Librairie Artbiblio 13 rue Bonaparte à Paris. De nombreuses expositions personnelles lui ont été consacrées par des institutions : on citera particulièrement les grandes expositions du musée-bibliothèque Pierre-André-Benoit à Alès, de la médiathèque du Carré d’art à Nîmes, du centre d’art de Gennevilliers, de la maison Aragon-Triolet à Saint-Arnoult, du Centre d’Art de Gennevilliers, du Théâtre de Saint Quentin en Yvelines, etc.
Et récemment à la Bibliothèque Municipale de Strasbourg. de la bibliothèque municipale de Strasbourg, du Musée de Gap, du Monastère de Saorge, mais aussi celles de l’espace Chabrillan à Montélimar, l’espace Saint-Anne à Montpellier, la Chapelle des Pénitents Bleus à Narbonne, le Carmel de Tarbes, etc.
De nombreuses médiathèques publiques ont présenté ses peintures, livres peints, sous la forme d’expositions personnelles et d’installations (Grenoble, Issy-les-Moulineaux, Les Sables d’Olonne, Thann…).
Anne Slacik a créé, de 1989 à 2008, une collection de 130 livres manuscrits peints, chacun réalisé à seize exemplaires. Cette collection constitue une véritable anthologie de la poésie contemporaine française, mais aussi des États-Unis et du monde arabe. Initiée en 1989 avec Bernard Vargaftig, la collection s’est close en 2008 avec Gaston Puel et Laurent Grisel.