Acte 2 avec Jakuta Alikavazovic

Raconter l’événement passe souvent pour l’une des raisons d’être du récit et du roman – de la narration. De l’événement heureux ou malheureux, des événements intimes ou historiques, la littérature a fait son miel. Elle a fini par devenir elle-même « événementielle ». Alors, de quoi s’agit-il réellement, de sujet ou de style ? De fond ou de forme ? Dans une lettre célèbre à Louise Colet, Flaubert, revenant sur ce qu’il percevait des limites de L’Education sentimentale – grand roman des événements de 1848 – affirmait vouloir plus que tout écrire « un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne de son style.

Jakuta Alikavazovic est l’auteure de plusieurs romans, tous parus aux éditions de L’Olivier, dont Corps volatils(Prix Goncourt du Premier Roman 2008), Le Londres-Louxor et, en 2017, L’avancée de la nuit. Elle écrit sur les émotions qui naissent et celles qui disparaissent, les mondes qui finissent et ceux qui commencent.
Elle est également traductrice de l’anglais (David Foster Wallace, Eve Babitz…).

Bulletin d’inscription à télécharger ici

Samedi : 15h / 18h

Dimanche : 10h/12h30 – 14h/17h

60€ : tarif plein / 30€ : tarif réduit pour les personnes percevant les minima sociaux et les étudiants.

Les déjeuners (14€/repas, hors boisson) seront pris ensemble, dans les restaurants du village.