Il paraît que les grosses chaleurs attirent les touristes vers les lieux culturels frais : églises, intérieurs de châteaux, grottes et consorts… Ainsi, l’effet canicule attire les touristes à l’Abbaye de Lagrasse. En effet, en 2017, le taux de visites à l’Abbaye de Lagrasse a augmenté de 6%. Or l’été a été très chaud. Et sous la pluie, alors ?

Manifestement, par temps de fortes chaleurs, les touristes recherchent des sites frais comme destination de leurs visites culturelles : abbayes, cavités, etc. au détriment des sites en plein air, comme les châteaux cathares, nos fameuses citadelles du vertige. Outre l’Abbaye de Lagrasse, qui a connu une hausse de 6% de son taux de fréquentation en juillet et août 2017, Fontfroide a marqué une augmentation de 4,5% contre 3% pour le Gouffre de Cabrespine et 15% pour la Grotte de Limousis.

Et visiter l’Abbaye de Lagrasse sous la pluie ?

L’effet inverse – fortes précipitations – incite-t-il lui aussi à visiter l’abbaye de Lagrasse ? On le sait, le tourisme culturel profite souvent de la pluie également. Lagrasse représentant une destination culturelle de premier plan, doit-on voir les pluies généreuses de ces derniers temps comme une bénédiction ? Auquel cas, on gagne « on ze two tableaux » pour pasticher ce cher Louis de Funès. Nous avons interrogé Aude Tourisme sur la question, et sommes toujours en attente de chiffres et indicateurs sur cette question. Des idées ?

Tourisme et météo, un indissociable duo

Encore un petit chiffre ? Environ 70% des entreprises sont « météo-dépendantes ». Vous avez bien lu : leur chiffre d’affaires, leur santé financière mais aussi la satisfaction de leurs client varient selon le thermomètre … Surtout quand la météo n’est pas habituelle : fortes pluies dans le Sud en été ou grosses chaleur un 21 juillet en Belgique …

De nombreux secteurs sont concernés : services, commerce, et bien sûr tourisme et loisirs … Un parc de loisir peut souffrir d’une baisse de rentrées allant jusqu’à 30% lors d’un printemps maussade ou d’un mois d’octobre précocement hivernal.